Thomas Guerry, "Hôtel Bellevue" ©Nicolas Senegas

Accueil-studio

En 2020/2021, 7 compagnies bénéficient de ce dispositif

Les Centres chorégraphiques nationaux participent au soutien et au renouvellement de l’art chorégraphique en accueillant et coproduisant des compagnies en résidence, notamment dans le cadre de l'accueil studio (dispositif initié en 1998 par le ministère de la Culture). Axe important du projet du CCNT, ces accueils sont choisis et proposés dans une optique de décloisonnement esthétique, sans contrainte de styles ou de familles artistiques. Cette saison, le CCNT accueille dix compagnies dans le cadre de l’accueil studio. Toutes bénéficient d’un accompagnement financier, de la mise à disposition d’un studio, d’un logement et, dans certains cas, d’un soutien technique. Afin de valoriser au mieux ces accueils, nous proposons aux chorégraphes invités de rencontrer le public tourangeau à l’occasion d’une heure curieuse. Ce rendez-vous permet à chaque chorégraphe de présenter son parcours et de dévoiler, s’il le souhaite, une étape de son travail en fonction de l’avancée de son projet. Ces rendez-vous gratuits favorisent le dialogue entre le public et les artistes et permettent de découvrir l’ensemble des chorégraphes présents dans la saison.

Balkis Moutashar / Cie bmk (Marseille)
Attitudes habillées
Création les 8 et 9 octobre 2020, KLAP Maison pour la danse à Marseille, dans le cadre du festival Question de danse

Chorégraphe et danseuse polymorphe, Balkis Moutashar aime les écarts de genre : formée à la philosophie et à la danse contemporaine, elle a travaillé dans les milieux du music-hall, du théâtre, de la performance, de l’art contemporain… Son travail chorégraphique, débuté en 2009, s’attache autant à l’écriture qu’au sens donné à un mouvement. Elle a créé plusieurs pièces dont Les Portes Pareilles, un spectacle traçant un chemin entre danse contemporaine et music-hall ; Intersection, un quatuor explorant la structure des corps en relation avec la machinerie du théâtre, et Shirley, un court solo revisitant la figure de la diva. Elle a entamé en 2018 une réflexion autour du vêtement, du costume, de leur histoire, et de leur pouvoir de transformation du corps. De tête en cape, pièce jeune public créée en février 2019, traite ainsi, entre déguisements d’enfants, culture populaire et tradition carnavalesque, de la notion du travestissement, tandis qu’Attitudes habillées est un voyage dans l’histoire du vêtement.

En accueil-studio du 7 au 18 septembre
balkismoutashar.fr

--------------

Johanna Levy / Compagnie Ten (Amboise)

Il restera la nuit
Création le 11 décembre 2020, CCN de Tours, dans le cadre de Spot # Région

Formée au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon puis à l’école de Maurice Béjart en Suisse, et diplômée d’une maîtrise en Art du Spectacle à Paris VIII, Johanna Levy passe plusieurs années à Londres où elle danse pour différentes compagnies. Elle tourne huit ans à l'international avec la compagnie américaine Troika Ranch, basée à New York et à Berlin. De retour en France, elle collabore avec le plasticien Alex Ceccetti, la contorsionniste Raphaëlle Boitel, la metteure en scène Laureline Collavizza, et les chorégraphes Gaëtan Brun Picard, Emilio Calcagno et Thomas Chopin. Son parcours de chorégraphe l’amène à se situer à la lisière de la danse et du théâtre avec une forte influence cinématographique. En s’interrogeant sur la place du public, elle mène un travail qui offre une perspective sur la danse, et incite à une posture active du spectateur. Sa nouvelle création, Il restera la nuit, met face à face deux hommes pris dans la tourmente de leurs émotions face à la dureté du présent et l’inquiétude du futur.

Heure curieuse, le vendredi 2 octobre à 19h à La Pratique, Vatan (partenariat)
En Accueil-studio du 28 septembre au 2 octobre à La Pratique, Vatan (partenariat)
compagnieten.com

------------

Raphaël Cottin / La Poétique des Signes (Tours)

Laban Horror Show
Création le 9 décembre 2020, CCN de Tours, dans le cadre de Spot # Région

Danseur, chorégraphe, pédagogue et notateur du mouvement en cinétographie Laban, Raphaël Cottin s’intéresse autant à la création chorégraphique qu’à l’étude du mouvement. Formé au CNSM de Paris (en danse classique, contemporaine, et en cinétographie Laban), il danse essentiellement pour Daniel Dobbels jusqu’en 2007, mais intègre aussi les compagnies de Stéphanie Aubin, Christine Gérard et Odile Duboc. Depuis 2008, il danse pour Thomas Lebrun, installé au CCN de Tours depuis 2012. Au sein de La Poétique des Signes, il a créé une douzaine de pièces, dont deux pour le Festival d’Avignon en 2014 et 2017. Collaborateur régulier du metteur en scène Jean Lacornerie lors de productions de théâtre musical, il mène aussi des actions fréquentes dans le domaine de l’analyse et de l’écriture du mouvement. Son prochain solo, Laban Horror Show, se présente à mi-chemin entre la danse et le théâtre, la conférence et le show burlesque.

En Accueil studio du 23 novembre au 9 décembre
lapoetiquedessignes.com

------------

Thomas Guerry / Compagnie Arcosm (Lyon)
Hôtel Bellevue (création en cours)
Création le 23 février 2021, Le Grand Angle, Voiron

Initialement fondée par Thomas Guerry et Camille Rocailleux en 2001, la compagnie Arcosm est, depuis 2016, dirigée uniquement par Thomas Guerry. Chaque création reflète un désir de réunir la danse avec d’autres formes artistiques. Formé au CNSMD de Lyon, Thomas Guerry affine sa formation auprès d’Odile Duboc, Fabrice Ramalingom… En 1999, il entre au Skanes Dance Theater en Suède. Il danse ensuite pour les Carnets Bagouet, la Cie La Veilleuse / Christine Jouve, mais aussi avec Bernard Glandier ou Thomas Lebrun. Parallèlement à son travail de création au plateau, il explore les possibilités qu’offre l’éducation artistique et culturelle, en menant diverses actions en tant que pédagogue. Depuis 2014, le chorégraphe se frotte à l’univers du théâtre, du jeu et de la mise en scène. Sa prochaine création pour six interprètes, Hôtel Bellevue, se présente comme une pièce chorégraphique et cinématographique poético-absurde.

Heure curieuse, le vendredi 22 janvier à 19h
En Accueil-studio du 18 au 29 janvier
compagniearcosm.fr

------------

Edmond Russo & Shlomi Tuizer / Affari Esteri (Dijon)

Racconti
Création le 10 mars 2021, Biennale du Val de Marne

D’origines italienne et israélienne, Edmond Russo et Shlomi Tuizer débutent leur carrière respectivement au sein du Ballet de l’Opéra National de Lyon et de la Batsheva Dance Company. Leur parcours commun commence lorsqu’ils sont tous deux interprètes en France et en Belgique dans les compagnies d’Hervé Robbe et de Joanne Leighton. En 2005 ils fondent la compagnie Affari Esteri (de l’italien : Affaires étrangères). Lieux d’échanges et de collaborations, leurs projets rassemblent des artistes d’horizons différents et mettent en avant les résonances entre l’individu et le collectif. La pièce Zéro, un, trois, cinq (2016), marque le début d’une collaboration avec l’écrivain Bertrand Schefer. Elle sera poursuivie pour les créations d’Insomnie en 2020 et de Racconti en 2021. Parallèlement à leur travail de création, ils s’engagent dans la transmission en proposant des espaces de recherche et d’exploration sous forme d’ateliers, stages et cours d’entraînement dans de nombreuses structures en France et à l’étranger.

Heure curieuse, le vendredi 26 février à 19h
En Accueil-studio du 22 au 27 février
affari-esteri.com

-------------

Thierry Micouin / T. M Project (Rennes)

Jour futur
Création en octobre 2021 aux Scènes du Golfe à Arradon, Vannes

Après avoir obtenu une thèse de médecine, Thierry Micouin se forme au théâtre puis à la danse. Parallèlement à son activité de danseur interprète avec Philippe Minyana, Mié Coquempot, Valérie Onnis, Catherine Diverrès, Boris Charmatz et Olivier Dubois, il développe un travail de création et de recherche sur l’image et la vidéo, dans le cadre de la compagnie T.M Project. En tant que chorégraphe, il a abordé en 2006 la question de l’identité sexuelle avec W.H.O, et en 2009 la prostitution masculine Men at Work go Slow !. Depuis 2013, il collabore avec la plasticienne sonore Pauline Boyer. Ensemble, ils ont créé Double Jack (2014), Synapse (2015), Backline (2017), Faille (2018). Fin 2018, Thierry Micouin crée avec les élèves de la promotion X de l'école du TNB la performance La Ruée et démarre les répétitions d’une nouvelle pièce Eighteen avec sa fille Ilana âgée de 19 ans (créée en avril 2019 à la Ménagerie de Verre à Paris). Actuellement, il prépare un projet sur le territoire du Centre Ouest Bretagne en collaboration avec le Centre Pompidou et la création d’une nouvelle pièce Jour futur pour 2021.

Heure curieuse, le vendredi 23 avril à 19h
En Accueil-studio du 19 au 30 avril
tmproject.fr

-------------

Ayelen Parolin / RUDA asbl (Bruxelles)
Simple
Création en octobre 2021, Biennale de Charleroi danse, Bruxelles

Ayelen Parolin a étudié à l’École nationale de danse et au Théâtre San Martin à Buenos Aires. En Europe, elle a suivi la formation Exerce à Montpellier lors de la direction Mathilde Monnier. Elle a travaillé comme interprète avant d’entamer un travail d’écriture chorégraphique en 2003 et créé plus d’une quinzaine de pièces qui tournent aujourd’hui dans le monde entier. Parmi celles-ci, notons Nativos, pièce créée pour la Korean Contemporary Dance Company, La Tribu imaginée dans le cadre de projet 7even du Ballet National de Marseille et Primal pour la compagnie Carte Blanche (Norvège). En 2006, Ayelen Parolin est lauréate des Pépinières Européennes pour Jeunes artistes. En 2016, elle reçoit le prix SACD chorégraphie et la bourse Pina Bausch pour la danse et la chorégraphie, et en 2017, le prix de la critique pour sa pièce Nativos. Elle imagine sa nouvelle création, un trio, Simple, dans un espace nu, brut, sans artifices, pas de musique, d’objets et de costumes. « Aller à la racine, enlever tout ce qui n’est pas essentiel et arriver à une forme condensée, serrée, avec au centre l’humain comme source de tous les possibles. »

En Accueil-studio du 28 juin au 2 juillet 2021
ayelenparolin.be

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Téléchargez
Partagez