©Thomas Lebrun

Édito



03/09/2018 - 19h00

 « ...Tu vois, de bien regarder, je crois que ça s’apprend. »

 

 

« Cette citation, extraite du scénario d’Hiroshima mon amour, écrit par Marguerite Duras, nous interroge chaque jour dans la création que nous menons actuellement, Ils n’ont rien vu, et que nous vous présenterons en juin prochain lors du Festival Tours d’Horizons. Elle nous interroge dans notre travail et dans son fondement, mais tout autour également. Elle nous pose la question essentielle du regard que l’on porte sur l’autre, sur un événement, un contexte, sur ce qui nous entoure. Parfois en pleine fragilité de création, parfois forts de leurs convictions, ou encore gourmands de nouvelles connexions, les artistes invités chaque saison au CCNT vous proposent des rencontres artistiques, humaines, face à face... Ce dialogue reste pour moi l’essentiel, et doit être au cœur de la pensée de tout artiste et de tout public. Il est le chemin infini vers l’évidente nécessité de l’autre, de notre diversité. Je vous souhaite une belle saison à nos côtés, à vos côtés ! »

Thomas Lebrun

------------

"You see, I think you have to learn how to look." This quotation from the screenplay of Hiroshima mon amour, written by Marguerite Duras, helps us sound our conscience every day in the new piece we're working on, Ils n'ont rien vu (They didn't see it coming). We'll be delighted to present it to you next June during the Tours d'Horizons Festival. Learning how to look is essential in our work and in its foundations, and it's all around us too. "You have to learn how to look" - this is the fundamental question about our way of looking at others, at an event, at a context and at our surroundings. Sometimes while fresh in the frailty of a new work, at other times because of their convictions, or perhaps with the desire for new connections, the artists invited each season to the CCNT propose that you meet with them artistically and as humans, face-to-face. This dialogue is still a cornerstone to me. It should be at the heart of every artist's thinking, and in the audience's heart too. It is the infinite way towards the necessary other, towards our diversity. I wish you a beautiful season beside us, beside you!

Téléchargez
Partagez