Chargement des résultats
Bernardo Montet ©Didier Olivré

Heure curieuse avec Bernardo Montet

Mon âme pour un baiser

01/02/2019 - 19h00 > CCNT

Bernardo Montet se lance dans une nouvelle création, Mon âme pour un baiser, un huit clos pour trois jeunes femmes. Éclairant et affirmant leurs univers personnels, ces interprètes donneront à voir un monde construit ensemble.

« Je crois que la danse, ce n'est pas pareil que "danser". La danse est une forme de l'esprit. Elle peut être considérée d'un point de vue strictement conceptuel. Mais danser engage l'être dans sa totalité. C'est une sorte de jaillissement hors de la pensée, irrationnel, purement sensible. » Personnalité essentielle du paysage de la danse contemporaine, directeur du CCNT de 2003 à 2011, Bernardo Montet se lance dans une nouvelle création, Mon âme pour un baiser, un huis clos pour trois jeunes interprètes féminines. La visée est liée à ses thèmes de prédilection : la solitude et l’altérité, le singulier et le collectif, l’intime, mais également la question du monde dans lequel nous vivons et sa résonance sur la jeunesse d’aujourd’hui. Comment la jeunesse aborde ce monde et le met en question ? « La pièce est le laboratoire d’une poétique où les trois interprètes, éclairant et affirmant leur univers personnel, se projettent dans un monde qu’elles construisent ensemble. » Entre musiques électro et sons du monde extérieur transformés, le chorégraphe donnera à voir un travail qui se déplie dans l’intimité d’un salon. Inspiré de l’œuvre de David Lynch, ce huis clos est envisagé dans une traversée où les peurs, les désirs que chacun porte en soi seront interrogés et transcendés par le mouvement.

---------------

Bernardo Montet is shouldering a new work here, Mon âme pour un baiser (My soul for a kiss), an intimate space for three young women. Shedding light on their personal worlds and giving them substance, these dancers show us a world that together they build.

---------------

Après son passage au sein de la prestigieuse école Mudra de Maurice Béjart à Bruxelles, Bernardo Montet obtient en compagnie de Catherine Diverrès une bourse du ministère de la Culture pour aller étudier au Japon la danse butô avec le maître Kazuo Ohno. Ce voyage dit-il « bouleverse son rapport au corps dansant ». Il co-dirige avec Catherine Diverrès le CCN de Rennes et de Bretagne jusqu’en 1998, année où il crée sa compagnie Mawguerite et devient artiste associé au Quartz, scène nationale de Brest. Il dirige le CCN de Tours de 2003 à la fin 2011 où il crée neuf pièces et développe des projets singuliers tels que « Veiller par le geste » et « Les Grands Ateliers ». En 2012, il reprend la direction de sa compagnie qu’il implante à Morlaix où il devient artiste associé au projet SE/cW – plateforme d’arts et de recherches associant le cinéma La Salamandre, la compagnie de théâtre L’Entresort et l’association de musiques électroniques Wart. Toutes ses pièces, portées par l’exigence et la radicalité, traitent de sujets qui lui sont chers : le colonialisme, l’identité, la conscience des corps, la résistance… Mon âme pour un baiser, nouvelle création, est envisagée comme un huis clos pour trois jeunes interprètes féminines.

 

Informations Pratiques

► 60 min.
► En accueil studio du 21 janvier au 1er février
► Stage amateurs tous niveaux, Espace. Temps. Décélération., dirigé par Bernardo Montet, les 19 et 20 janvier : + d'infos
ciemawguerite.com

Informations Prix

► Entrée libre sur réservation

Téléchargez
Partagez