Chargement des résultats
Trois décennies d'amour cerné de peur ©Frédéric iovino

Trois décennies d'amour cerné

Création 2013

07/10/2017 - 20h00 > THÉÂTRE DE BOURG-EN-BRESSE

Dans les années 80, quand on a commencé à parler d'une maladie sexuellement transmissible et meurtrière, je devenais un adolescent hanté.
Hanté par l'inconnu, par l'incompréhension, par la différence, par la découverte de l'autre, par l'idée de la confiance en l'autre.
Comment vivre sereinement sa sexualité dans cette vie cernée par la crainte et l'idée de la mort, comment se permettre d'aimer d'un amour cerné ?

Aujourd'hui, le Sida n'a plus le même visage, la même représentation... On le connaît mieux car on a appris à le côtoyer.

Je ne veux pas, par cette pièce, critiquer les différentes réactions ou positions face au virus. Elles sont propres à chacun.
C'est le corps, ici au cœur du propos, que je veux faire parler.
Celui qui permet, qui craint, qui jouit, qui a peur, qui transmet, qui vit, qu'on implique, qu'on utilise, qu'on porte.

Cette pièce convoque l'intime de toute une génération, implique le poids de notre société, interroge un regard occidental sur trois décennies d'amour cerné.

De risques, serait le solo de l'apparition, de la frénésie et de l'effroi, du face à face avec le danger.
De peur, le duo victime ou témoin, de la crainte de l'autre et de l'acte, mais que le désir emporte.
De doute, celui d'une percée de lucidité alarmante, d'une errance contractée, d'une introspection envahissante et destructrice.
De solitude, serait le solo d'un certain abandon volontaire, car mieux vaut être seul que prendre des risques, que d'affronter encore ses peurs et ses doutes... 

Cinq danseurs pour incarner les époques et les lieux, pour interroger cette présence imposée qui cerne nos actes et nos pensées, et qui perturbe, depuis trois décennies, une certaine liberté de la jouissance.

Thomas Lebrun, mai 2013

 

With Trois décennies d’amour cerné, Thomas Lebrun places dance within the historical context of Aids. Overtaken by risks, fears, doubts or solitude, five players incarnate solos and duets within this magnificent piece whose content is still only too relevant.

 

 

Les tournées

 

2017

7 octobre - Festival "T'en veux en corps ?", Théâtre de Bourg-en-Bresse

 

2016

17 & 18 novembre - L'Onde - Théâtre et centre d'art - Vélizy-Villacoublay

21 janvier - Le Pacifique - CDC,  Grenoble

 

2015

24 octobre - La Colonne, Miramas - Trois décennies d'amour cerné de peur (duo)
20 septembre - Festival Constellations, Toulon - Trois décennies d'amour cerné de peur (duo)
14 et 15 mai - Festival Terradance, Théâtre Académique Tatar, Kazan - Russie Trois décennies d'amour cerné de doute (solo)
21 mars - Festival Danse et Vous, L’Avant-Scène, Cognac
12 et 13 janvier
- MPAA / Saint-Germain, Paris 6e

 

2014

9 décembre
- The Zagreb Dance Centre, Zagreb - Croatie
5 décembre
- Théâtre Paul Eluard, scène conventionnée, Bezons
du 23 au 26 septembre
- L’Agora de la danse, Montréal - Canada
30 mai
- Grand Théâtre de Calais
24 mai - Le Phare, CCN du Havre Haute Normandie - Trois décennies d'amour cerné de peur (duo)
29 mars - Festival Danse et vous, Avant-Scène de Cognac - Trois décennies d'amour cerné de doute (solo)
du 25 février au 1er mars - Les Subsistances, Lyon
7 et 8 février - La Pléiade, La Riche / CCN de Tours
30 janvier - Festival Vivat la danse, Armentières

 

2013

18 octobre - Théâtre de l'Alliance française, Lima, Pérou
12 octobre - Cuenca, Équateur
9 octobre - Théâtre National Sucre -  Quito, Équateur
7 octobre - Guayaquil, Équateur - Trois décennies d'amour cerné de peur (duo)
12 et 13 juin - Nouveau Théâtre de Montreuil, Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis - CRÉATION -

Distribution

Chorégraphie : Thomas Lebrun
Interprétation : Anthony Cazaux, Raphaël Cottin, Anne-Emmanuelle Deroo, Anne-Sophie Lancelin,Thomas Lebrun
Création lumière : Jean-Marc Serre
Régie son : Mélodie Souquet
Montage bande-son : Yohann Têté
Chercheuse & traductrice : Lucille Toth
Durée : 60 min.

Production

Production : Centre chorégraphique national de Tours - direction Thomas Lebrun
Coproduction : Le Vivat, scène conventionnée d’Armentières

Partagez