Résidence de création

5 compagnies accueillies

Cette saison, le CCNT accueille cinq compagnies en résidence de création, lesquelles bénéficient d’un soutien financier, de la mise à disposition d’un studio et d’un logement. 

► Compagnie Christiane Emmanuel (Fort-de-France)
Cette terre me murmure à l’oreille
Création en octobre 2021 aux francophonies en Limousin

Riche de sa formation en France et à Cuba ainsi que de son parcours artistique, Christiane Emmanuel défend depuis toujours une danse résolument contemporaine d’expression et d’identité caribéennes. Ses créations les plus récentes sont Man Saint-Clair (2019), Je remets le couvert : indigestion (2017), Lagrimante (2015), Miles et mes danses de mauvais nègres ou Grand penteng pou Gran Nèg (2013-2014). Ces pièces sont animées par le désir d’être accessibles à tous. Depuis 2010, l’artiste a initié dans le quartier des Terres Sainville à Fort-de-France, La Maison rouge, un lieu de résidence dartistes, de pratique artistique, dinclusion et de cohésion sociale, qui participe au rayonnement de la danse en Martinique et au-delà des frontières. Sa nouvelle création, Cette terre me murmure à l’oreille, avec trois danseurs chorégraphes africains et caribéens, a pour vœu de nourrir le brassage des cultures afin de révéler les forces et les identités communes.

En résidence de création du 25 août au 4 septembre
Présentation de la pièce le 31 mars à 20h au CCNT
christiane-emmanuel.com

► Carole Perdereau / Association Vot Tak Tak (Bordeaux) 
Premier Présent
Création décembre 2021 à Nantes, Grand Huit (Honolulu, Association ORO / Loïc Touzé)

Carole Perdereau s’est formée aux conservatoires d’Orléans et de Tours, aux Rencontres Internationales de Danse Contemporaine à Paris, puis à l’école d’art d’Amsterdam, School For New Dance Development. Elle a créé depuis 1999 : Ex, Between 5 to 5 and 5, Micro Music, À faire chez soi, Objets/Monstres, Travers, L’Assaut, Ouest. Comme interprète, elle a travaillé notamment avec Jocelyn Cottencin, Loïc Touzé, Laurent Pichaud, Fabienne Compet, Sylvain Prunenec… et a collaboré à différents projets de Mickaël Phelippeau. De 2006 à 2016, elle co-dirige l’association Lisa Layn avec Annabel Vergne. De 2017 à 2018, ses projets sont portés par la plateforme de production Météores à Nantes et depuis 2019 par l’association Vot Tak Tak à Bordeaux. Dans son nouveau projet, Premier Présent, elle réunit deux interprètes et s’inspire d’une peinture de René Magritte et du travail de Gerhard Richter pour observer des paramètres d’inconnus et de commencements. “Se rassembler autour de ce qui est déjà là et construire ce qui ne l’est pas encore.” 

En résidence de création du 6 au 10 septembre

► Simon Dimouro / Compagnie Entité (Tours)
Prémices
Création le 1er octobre 2021 au CCNT

Simon Dimouro a suivi la formation professionnelle de la compagnie Rêvolution à Bordeaux (premier centre de formation pour interprètes hip-hop en France). Dès sa première année, il est repéré par Anthony Égea, qui en est le directeur artistique. Il intègre ainsi une tournée internationale avec le spectacle Urban Ballet. À partir de 2013, il participe à des créations aussi atypiques qu'éclectiques, en rejoignant la compagnie X-press, la Ridzcie, la compagnie Faizal Zeghoudi, la compagnie Karine Saporta, la compagnie Next Zone (Copenhague) et le projet Répertoire de Mourad Merzouki. Parallèlement à son activité d'interprète, Simon Dimouro fonde sa propre compagnie, Entité, en 2015 à Tours. Il est artiste associé au Conservatoire à Rayonnement Régional de Tours / Francis Poulenc, de 2015 à 2017. Prémices est son troisième projet de création.

En résidence de création du 27 septembre au 1er octobre
cie-entite.com

► Cécile Loyer / compagnie C.LOY (Vatan)
Villes de papier
Création le 16 janvier 2022 à Équinoxe Scène nationale de Châteauroux

C'est au Japon que la chorégraphe et danseuse Cécile Loyer, lauréate d'une bourse Villa Médicis Hors les murs, a posé les premières pierres de sa recherche. La question de la mémoire, dans toutes ses dimensions, est récurrente dans son travail, ainsi que les notions de frontière et de partage avec le public. Nombre de ses créations sont liées à des collaborations avec d'autres artistes, danseurs, musiciens, peintres, écrivains, cinéastes, autant de façons différentes de travailler et d'inventer. Cécile Loyer a fondé en 2000 sa compagnie C.LOY. Seize créations ont vu le jour depuis. En 2010, sa compagnie s’est implantée à Vatan, au cœur de la région Centre-Val de Loire, avec l'ouverture d’un lieu : La Pratique, pôle de recherche et de création artistique. Sa nouvelle pièce, Villes de papier, se présente comme une réflexion sur les migrations et les frontières dans des villes imaginaires. Cécile Loyer est artiste associée à Equinoxe/Scène Nationale de Châteauroux.

En résidence de création du 3 au 7 janvier
cecileloyer.com

► Anne-Sophie Lancelin / Euphorbia (Lille)
Persona
Création le 17 janvier 2022 au Festival Faits d'Hiver, micadanses, Paris

Anne-Sophie Lancelin commence tôt la pratique de la danse et de l’alto. Elle suit les formations en danse contemporaine au CNR de Lille puis au CNSMD de Paris. Depuis 2006, elle travaille avec plusieurs chorégraphes, privilégiant les collaborations longues, notamment avec Thomas Lebrun, Josef Nadj, Daniel Dobbels, Christine Gérard, Aurélie Berland ainsi qu’avec Emanuela Nelli et le compositeur Alain Mahé au sein de l’Association Méharées. En 2020, elle crée la Compagnie Euphorbia qui lui permet de poursuivre son travail chorégraphique entrepris lors de précédentes cocréations, comme celle du duo Atem avec Josef Nadj ou du duo Tristes encore avec l’écrivain Marc Blanchet. Elle crée actuellement un solo intitulé Persona qui sera présenté au Festival Faits d’hiver, à Paris, en janvier 2022 et pour lequel elle collabore avec le compositeur Lucas Fagin et le sculpteur Denis Monfleur.

En résidence de création du 3 au 7 janvier à La Charpente (Amboise)
cie-euphorbia.com