©Lina Ghotmeh - Architecture

Nouveau lieu



Créé en 1989, le Centre chorégraphique national de Tours (CCNT) est hébergé depuis sa création dans un bâtiment situé dans la zone d’activités du quartier Giraudeau. Historiquement conçu pour abriter un studio de répétition annexe pour les danseurs permanents du Ballet de Tours (alors intégré au Grand Théâtre / Opéra de Tours), les partenaires institutionnels du CCNT s’accordent depuis plusieurs années sur le caractère inadapté de ce bâtiment au regard du cahier des charges et des missions d’un CCN qui ont par ailleurs substantiellement évolué depuis 30 ans. C’est pourquoi, L’Etat et les collectivités territoriales ont décidé de doter le CCNT d’un nouvel équipement adapté et fonctionnel. Celui-ci prendra place dans la nouvelle ZAC des Casernes Beaumont Chauveau (trait d’union entre les quartiers Maryse Bastié et Rabelais) au cœur d’un site d’environ 10 hectares actuellement en pleine mutation et desservi à moyen terme par la seconde ligne de tramway.

Le futur CCNT offrira ainsi :

- 2 espaces de diffusions (un grand plateau de 450 places et un studio de 150 places qui servira également à l’accueil en résidence des équipes artistiques) ;

- 1 studio dédié en priorité aux activités pédagogiques ;

- 1 hall d’accueil du public permettant d’offrir un véritable espace de convivialité et une modularité d’usage (le hall pouvant s’ouvrir sur le parvis ou sur le studio de 150 places) ;

- des hébergements sur site pour les artistes accueillis.

Pour mener à bien ce projet ambitieux, c’est l’architecte franco-libanaise Lina Ghotmeh qui a été choisie, proposant une construction ouverte sur la ZAC et en mouvement(s).
« Dans la droite ligne de l’action du CCNT de sensibilisation à l’art pour tous et d’ouverture à sa diversité, nous avons cherché à glorifier l’art sans le sacraliser. Le beau n’est pas affaire d’initiés, le beau est offert à tous. L’architecture est conçue pour rendre l’ouverture et la découverte possibles et fécondes. Pour ce faire nous avons pensé le lien entre tous les acteurs qui y œuvrent. Les espaces sont réfléchis pour pouvoir essaimer des possibilités d’échanges, de rencontres et de dialogues. »

La construction de ce nouvel équipement va débuter au printemps 2022 pour une livraison à la rentrée 2023 suivie d’une ouverture publique prévisionnelle début 2024.

En raison de ce projet inédit, Thomas Lebrun bénéficie d’un prolongement de mandat (sur la période 2022-2026) afin d’accompagner au mieux la transition vers ce nouvel outil et y déployer, avec les équipes permanente et intermittente du CCNT, un projet artistique toujours plus ouvert et fédérateur.

L’investissement de ce futur équipement est financé par L’Etat (Ministère de la Culture - DRAC en Centre-Val de Loire et Préfecture d’Indre et Loire – Dotation de Soutien à l’Investissement Local), la Région Centre-Val de Loire (Contrat Régional de Solidarité Territoriale 21/27), Tours Métropole Val de Loire (Fonds de Concours et la Ville de Tours (qui en assure la maîtrise d’ouvrage).

+ d'infos sur le projet