Chargement des résultats
Myriam Gourfink ©Eric Mckinndy

Heure curieuse avec Myriam Gourfink

Déplacement vers le sens (titre provisoire)

05/04/2019 - 19h00 > CCNT

Pour sa prochaine création, Déplacement vers le sens, Myriam Gourfink souhaite créer une performance d'environ quatre heures, pour des espaces sans frontalité, quelques chaises et coussins à disposition. La possibilité pour le public d’errer, d’entrer et sortir… 

« Ma danse ne recherche pas une esthétique graphique qui ferait bon effet ; le mouvement est organique, il n’est pas efficace. » Depuis plus de vingt ans, Myriam Gourfink développe une danse millimétrée, précise et intense, basée sur les questions du souffle et de ce qui précède le mouvement. Pour chacune de ses créations, la chorégraphe cherche à créer des espaces de résonance, des expériences collectives, où les corps des danseurs, des spectateurs, et des musiciens vibrent et communient. Gris, programmé au Festival Tours d’Horizons 2017, nous plongeait dans un paysage sonore habité de vrombissements électroniques, à l’intérieur duquel quatre interprètes, en silence et à partir d’un langage commun, exploraient les relations entretenues les unes avec les autres. Déplacement vers le sens s’inscrit dans la poursuite d’un travail sur la remise en question de la pulsation rythmique. Si la chorégraphe s’autorise depuis toujours une traduction artistique de la lecture de la théorie de la relativité restreinte, et souhaite rendre palpable l’idée selon laquelle à une autre échelle l’écoulement du temps ne serait qu’une illusion, son nouveau projet prend le pari d’une performance de quatre heures. « Ce projet conçu pour des espaces sans frontalité, quelques chaises et des coussins, avec la possibilité pour le public d’entrer et de sortir, nécessite un temps de recherche de matières et d’émotions nouvelles. La musique, jouée en direct, sera confiée entre autre au compositeur et musicien Kasper T. Toeplitz, habitué à créer des pièces basées sur des structures sonores à évolution lente souvent définies comme organiques, sensuelles, subtiles et puissantes. »

--------------

In her upcoming new work, Déplacement vers le sens (Displacement towards meaning), Myriam Gourfink wishes to create a performance piece for stage-free spaces with just a few chairs and cushions available. The piece is to be about four hours long, with spectators free to wander and to come and go.

--------------

Formée au Conservatoire d’Angers, Myriam Gourfink étudie la Labanotation avec Jacqueline Challet-Haas au Centre National d’Écriture du Mouvement. À partir de ce système de recherche d’écriture du mouvement, et grâce à la pratique de différentes techniques somatiques comme le yoga, elle formalise son propre langage de composition. Depuis 1998, ses chorégraphies invitent l’interprète à être conscient de ses actes et de ce qui le traverse. Figure de proue de la recherche chorégraphique en France, également invitée par de nombreux festivals internationaux, Myriam Gourfink a été artiste en résidence à l'IRCAM en 2004/2005 et au Fresnoy, Studio national des arts contemporains en 2005/2006. De janvier 2008 à mars 2013, elle a dirigé le Programme de recherche et de composition chorégraphiques (PRCC) à la Fondation Royaumont. De 2012 à 2015, elle a été artiste en résidence au Forum de Blanc-Mesnil et accueillie en 2015/2016 en résidence de saison à Micadanses à Paris. Pour sa prochaine création, Déplacement vers le sens, Myriam Gourfink souhaite créer une performance d'environ quatre heures pour des espaces sans frontalité, quelques chaises et coussins à disposition. La possibilité pour le public d’errer, d’entrer et sortir… 

 

Informations Pratiques

► 60 min.
► En accueil studio du 1er au 5 avril
myriam-gourfink.com

 

Informations Prix

► Entrée libre sur réservation

Téléchargez
Partagez